jeudi 31 décembre 2020

[règles de publication] Commentateurs et contributeurs

Message à l'attention des commentateurs du blog


Puisque la question m'a été posée à plusieurs reprises : oui, vous devez être enregistré pour pouvoir commenter les notes déposées par les contributeurs de ce blog. Si vous désirez rédiger un commentaire, merci de bien vouloir aller lire la suite en cliquant ici.

Message à l'attention des contributeurs du blog

Pour une utilisation facile des rubriques et des archives de ce blog, merci de bien vouloir aller lire la suite en cliquant ici

.

lundi 1 janvier 2018

[généalogie] espace des contributions

Ami lecteur, afin de te permettre de partager tes découvertes en généalogie, je te propose de laisser tes informations dans les commentaires de ce message-ci (les contributeurs continueront, bien sûr, à publier leurs découvertes sous forme de notes).

mardi 26 avril 2016

[In Mémoriam] Aullène & Monacia d'Aullène > Jean CHIARONI.

Il y a un an, Jean Chiaroni, nous quittait...


lundi 25 avril 2016

AULLENE le temps

Aujourd'hui très beau temps journée bien ensoleillée mais ..... très froide avec du vent c'est normal !☀💨

[Nouvelles][Presse] Journée de la déportation à Ajaccio.




Journée de la Déportation à Ajaccio.

Les femmes à l’honneur.

Cette année, la Journée de la Déportation a pris à Ajaccio une forme inédite. Pour la première fois en effet, elle a été déclinée au féminin pluriel. Ce sont les Résistantes déportées nées en Corse qui ont été mises à l'honneur. Chacun de leurs noms a été lu par des Collégiens et lycéens, garçons et filles mêlés. L'initiative est à mettre à l'actif de Noëlle Vincensini, unique survivante insulaire des Camps Nazis et membre fondateur de l'Antenne insulaire de la Fondation pour la Mémoire de la Déportation. Elle a demandé à Jackie Poggioli de lui transmettre la liste et les éléments biographiques de ces héroïnes, que cette journaliste-réalisatrice de Fr3 Via Stella a extirpées de l'oubli dans son dernier documentaire. Quant à la mise en œuvre de cette belle et émouvante cérémonie, c'est Jacques Vergellati, le dynamique Directeur de l'Onac de Corse-du-Sud, qui l'a organisée tambour battant. Au-delà des Officiels, on notait la présence de plusieurs descendants ou proches des Déportées évoquées, comme Juliette Alessandri, petite-nièce de Maria de Peretti et Isabelle Gaggini, fille de Geneviève de Gaulle. La Communauté juive insulaire qui a échappé -localement- à la Déportation était représentée elle aussi, grâce notamment à la famille Sillamy. Outre le répertoire habituel pour ce genre de cérémonie, la langue corse y a été elle aussi aux premières loges: on a ainsi pu entendre la magnifique interprétation du Cantu di i Pantani (le Chant des Marais), par le groupe Cinqui Sò. C'est la première fois que cette Commémoration s'ouvre ainsi à des thématiques qui, via les Femmes et la langue corse, l'inscrivent véritablement dans le Présent. De quoi rappeler opportunément que l'esprit de Résistance n'appartient pas qu'au passé, mais irrigue toujours l'Actualité insulaire. Les jeunes gens qui ont animé la cérémonie en étaient la preuve vivante.



samedi 23 avril 2016

AULLENE le temps

Journée très maussade et pluvieuse ☔😕

jeudi 21 avril 2016

Bon anniversaire Letizia !


On souhaite un bon anniversaire à la petite Letizia de José et Francis qui a ;) ans aujourd'hui...

mercredi 20 avril 2016

Bon anniversaire Bernard !


Un an de plus pour Bernard de "Pippa". Bon anniversaire !

lundi 18 avril 2016

AULLENE le temps

Maussade le matin et ensoleillé l'après-midi aujourd'hui ça part pour être pareil et il fait lourd !⛅☀😉

dimanche 17 avril 2016

AULLENE le temps

ce matin le ciel est bien voilé mais il fait bon, le soleil est assez timide ⛅😉

samedi 16 avril 2016

[Nouvelles][In memoriam] Aullène et Monacia-d'Aullène > La stèle du 173ème Régiment d'Infanterie à Esnes-en-Argonne

Si un jour vous vous promenez en Argonne, dans le nord-est de la France vers Verdun, il se pourrait bien que vous traversiez Esnes-en-Argonne (Prononcez "ène", sans les "s").
En sortant de Esnes vers le nord par la côte du Pertus, vous arriverez à une bifurcation.
Celle de la D38 et de la D18, qui vous emmènent respectivement à Avaucourt et Malancourt.

Mais aussi loin que soit cette bifurcation de vous, si vous êtes d'Aullène ou de Monacia, vous serez un petit peu chez vous à cet endroit précis....

Devant un calvaire ancien , vous trouverez la stèle qui commémore les faits d'armes du 173ème RI, le "régiment des Corses" dont la devise était "Aio zitelli!".



Sur la face avant du Mémorial, on peut lire cet hommage: A la mémoire des glorieux morts du 173e Régiment d’Infanterie tombés dans le secteur – Septembre à novembre 1914 – Mai à août 1916 ».


3451 glorieux morts, comme le rappelle la plaque qui leur rend un dernier hommage:




Pour nos villages, parmi les cinq soldats recrutés au 173ème RI, le capitaine Lucchini et Joseph Tomasini, fusillé pour l'exemple le 19 septembre 1914, suite au jugement rendu par la 29ème Division d'Infanterie la veille et réhabilité par l'annulation du jugement par la cour de cassation le 12 septembre 1918. Joseph Tomasini dont le visage est celui du Monument aux Morts d'Aullène.

Sur les côtés du monument, on prend connaissance de toutes les citations du Régiment parti de Corse début août 1914 pour ne revenir sur l'île qu'en 1920 après avoir traversé la totalité de la guerre dans l'est de la France et l'enfer de Verdun avec ses 300 jours et ses 300 nuits de bataille.

Les grandes étapes de l'histoire du 173ème RI:
- 20 août 1914, la bataille de Dieuze en Meurthe-et-Moselle.
- La bataille de la Marne dans le secteur de Revigny-sur-Ornain (Meuse) au début du mois de septembre 1914.
- Résistance face aux Allemands dans les ruines du village de Malancourt entre septembre et novembre 1914.
- Jusqu'en mai 1915, le 173ème reste en Champagne (Marne et Meuse), passant notamment par les tranchées des Eparges.
- le 19 mai 1916, les soldats du 173ème RI défendent la côte 304. Ils resteront dans le secteur de Verdun jusqu'en octobre 1917.
Monument commémorant le sacrifice pour la côte 304
(à 5 minutes au nord de Esnes-en-Argonne, sur la route de Malancourt)

- le 14 décembre 1916, prise de la côte du Poivre (1ère citation)
- fin août 1917, contre offensive française sur la côte 344 (2ème citation)
Plaque commémorant l'action du 173ème sur la côte 344
(à l'intersection de la D964 qui sort de Verdun au nord et de la D214 vers Champneuville)

- jusqu'en juin 1918, le 173ème RI réside dans le secteur du Grand Couronné (zone des hauteurs qui entourent Nancy, cette bataille de 1914 a permis de stabiliser le front jusqu'en 1918 pour la défense de Nancy et a permis d'empêcher que les troupes françaises soient prises à revers pendant la Bataille de la Marne).
- le 26 août 1918, avec la 3ème Armée, les Corses participent à l’attaque de Fresnoy-lès-Roye (3ème citation).
- le 173ème RI soutient une lutte acharnée du 7 au 18 octobre dans les décombres des fermes Bellecourt et Forte (4ème citation).
- A la fin de la guerre, le 173ème fera partie des troupes d'occupation de la Rhénanie et le 14 juillet 1919, le chef de corps et le drapeau du 173ème RI participent au défilé de la Victoire, sous l’Arc de Triomphe et sur les Champs Elysées à Paris.




Sur les côtés du Mémorial, la liste des citations:






















Vous remarquerez que la cinquième citation concerne la Deuxième Guerre Mondiale (Bataille de l'Aisne en juin 1940): le Régiment devient 173ème de Réserve en 1951 et il sera dissout le 30 juin 2001.


















Sur la face avant du Mémorial, l'insigne du régiment a été ajouté au début des années 2000: il présente à gauche en regardant un sapin, à droite, un châtaignier et en bas, une tour. Dans le triangle supérieur, la Corse et la Tête de Maure.





Pour en apprendre plus sur le 173ème RI:
- Le site officiel de la Mission Histoire du Département de la Meuse Ici
- La page du 22 septembre 2006 du CorsicaBlog qui présente un historique très précis du Régiment Aio Zitelli! 
- Sur le site Mémoire des Hommes (Ministère de la Défense), n'hésitez pas à consulter les pages de recherche individuelle pour chercher des informations sur vos ancêtres mais aussi à lire l'historique du 173ème RI dans les Historiques Régimentaires des Unités engagées dans la Première Guerre Mondiale

AULLENE le temps

Les jours se suivent et se ressemblent, pour l'instant ! et c'est tant mieux

vendredi 15 avril 2016

AULLENE le temps

Le printemps semble vraiment installé ! il fait très beau, un ciel bien bleu ☀👍

jeudi 14 avril 2016

AULLENE le temps

Les belles journées continuent, mais ce matin un petit vent froid ! ☀💨

lundi 11 avril 2016

Bon anniversaire Julie !

C'est l'anniversaire de Julie (de la branche "Garibaldi" des Benedetti).

On te souhaite mille et un bonheurs ! C'est un anniversaire un peu spécial celui-là. Tout rond.

[Nouvelles][Presse] Monacia d'Aullène > Lettre ouverte en 1944 de Mr J. Baciocchi, Instituteur.

Dans le quotidien Le Patriote du 18 avril 1944, Mr J. Baciocchi, instituteur, publie une lettre ouverte qu'il adresse à Mr le Préfet de Corse afin de dénoncer la difficulté pour les habitants de Monacia d'Aullène qu'ils éprouvent dans leurs déplacements au quotidien.




vendredi 8 avril 2016

AULLENE Le temps

Après de très belles journées ensoleillées et... chaudes, voilà que ce jour nous avons droit à de la grisaille et beaucoup de brume ! bonne journée quand même à tous !☁😕

mercredi 30 mars 2016

Aullene - LOTO du 02 avril

Et l'on vous attend très nombreux ! De très beaux lots à gagner !!!

AULLENE le temps

Très belle journée printanière un ciel très bleu, pas un souffle profitons en☀👍

samedi 26 mars 2016

[Nouvelles] Aullène & Monacia d'Aullène > Mort pour la France > Antoine CHIARONI.

26 mars 1916       26 mars 2016.

Jour pour jour, Il y a tout juste cent ans.

Il est Mort pour la France.

Antoine CHIARONI, dit tursinu,
né le 15 mars 1887 à Monacia d'Aullène.
fils de Jacques Alphonse et de Victoire LANFRANCHI.

Sergent au 163éme Régiment d'Infanterie.

Il est tué à l'ennemie à Esnes en Argonne Meuse par éclat d'obus lors de cette terrible bataille de Verdun.

Il a été cité à l'ordre de son régiment le 9.11.1915 pour s'être porté au secours d'un homme de sa section enseveli dans son abri malgré un violent bombardement. A fait preuve de courage et d'abnégation.

Il est décoré de la Croix de guerre avec étoile.

Ses fréres d'armes au 163éme R.I. étaient:
Martini Ciafferi Marc Pierre, décédé le 16.10.1914 à l'hôpital de Grenoble.
Tramoni Antoine Joseph, décédé le 17.12.1914 en Belgique.

Marié à Antoinette NATALI, il était le père d'une petite fille âgée de 5 mois, prénommée Jacqueline dite Mimi, maman d'Alain et Patrick LHOTE.

C'était le frère de ma grand mère, qui a perdu dans ce conflit deux de ses frères.
Il repose dans le cimetière militaire d'Esnes en Argonne.











jeudi 24 mars 2016

LOTO du 2 avril

Vous êtes attendus très nombreux !

mardi 22 mars 2016

[Nouvelles] Aullène & Monacia d'Aullène > Mort pour la France, Don Jacques MARTINI.

Il y a cent ans, jour pour jour.

22 mars 1916    22 mars 2016.

Il est Mort pour la France.

Don Jacques MARTINI, né le 24 novembre 1895 à Aullène (Corse).
fils de Joseph et de Jacquemine Lucchini.

Soldat au 141ème Régiment d'Infanterie.
Il est tué à l'ennemie durant la bataille de Verdun.  Il avait 21 ans.







mercredi 16 mars 2016

[Notice][Décès] Aullène & Alta Rocca & Levie > Dr Jacques MAESTRATI.









Le Docteur Maestrati, a soigné et accompagné de nombreuses familles aullènoises.

AULLENE Le temps

3 petits degrés ce matin à 7 h 45 et un temps maussade !

mardi 15 mars 2016

AULLENE le temps

temps maussade aujourd'hui !

lundi 14 mars 2016

AULLENE Le temps

Temps maussade aujourd'hui, le soleil a du mal à s'imposer !☁☁😕

dimanche 13 mars 2016

Aullene - manifestation sportive

Notez ce rendez-vous exceptionnel à Aullene, un peu loin peut-être mais mieux vaut prévoir les "zamis" !!!

2e affiche !

AULLENE Le temps

Ciel légèrement voilé mais quand même des coins de ciel bleu - le gymkhana voitures va démarrer bientôt et souhaitons qu'il ne pleuve pas - bonne journée à tous⛅☀⛅

samedi 12 mars 2016

AULLENE Le temps

Oh quelle belle journée qui commence, ça sentirait presque le printemps profitons en ! ☀☀👍

[Nouvelles] Aullène & Ajaccio & Corse > Journée Internationale de la Femme > Assemblée de Corse.





         L’Assemblée de Corse et les Femmes
C’est un acte politique fort que les deux Présidents de l’Assemblée de Corse ont accompli, ce 8 mars. Ils ont tenu à célébrer la Journée Internationale de la Femme de façon totalement inédite, dans ce lieu le plus représentatif du Pouvoir politique insulaire. Et cet hommage, ils ont choisi de le faire en s’appuyant sur un documentaire en langue corse, produit par ViaStella, consacré à des Résistantes insulaires Déportées. C’est un choix doublement symbolique.
 La longue mise au ban du Corse, qui était la langue maternelle des héroïnes évoquées dans ce film, renvoie en effet comme un écho troublant à leur oubli à elles. Le choix de rappeler leurs parcours réveille de fait le souvenir de générations d’ombres féminines qui ont fait la Corse mais qui gisent pourtant, sans nom et sans visage, dans les ténèbres de l’Histoire.
L’effacement des Femmes, dans la représentation mémorielle insulaire, est une évidence trop souvent ignorée ou niée, alors même qu’elle crève les yeux : en témoigne -entre autres exemples- leur absence totale dans la Statuaire civile corse, érigée dans l’espace public, qu’elle soit d’ailleurs d’inspiration corsiste, bonapartiste, jacobine, républicaine. Aucune effigie de femme sur nos places, aux côtés de Sambucucciu, Vincentellu d’Istria, Sampieru, Napoléon et ses frères, les maréchaux de l’Empire, les soldats et  Généraux corses des Armées de la République, les Résistants de la Seconde Guerre ! Un Panthéon symbolique, uniquement viril, comme on le voit. Aux oubliettes, même les quelques héroïnes du XVIIIe qui avaient pourtant réussi à marquer la mémoire collective, Maria Gentile, Faustina Gaffori, Rusanna Serpentini, A Monaca Rivarola. Aux oubliettes toutes leurs congénères, y compris les Résistantes et Déportées du XXe siècle. Le buste de Danielle Casanova, la seule héroïne rappelée dans la pierre, n’est pas érigé dans l’espace public, mais dans une aire privée et funéraire : son tombeau, perdu dans le maquis de Piana.
L’unique représentation féminine qui se dresse sur nos Places publiques -en-dehors de la Madona, de l’allégorie de Marianne et de celle de …la Pudeur (!) -c’est l’image de la Mère des soldats de 14, montrant à ses fils le chemin à suivre : celui d’une mort forcément glorieuse, au Champ d’honneur -dans l’enfer des Tranchées. Comme si c’était celui-là -si tant est qu’il ait existé !- le plus beau rôle des Femmes corses dans l’Histoire, le seul qui mériterait d’être gravé dans le marbre.
A l’opposé de cette terrifiante vision, façonnée par  le discours dominant, celle d’une Mère sacrificatrice de ses enfants mâles, au nom d’un Pouvoir Supérieur, et celle d’une Donna corsa qui ne participerait de fait à l’Histoire qu’à travers les hommes de sa lignée, les Résistantes insulaires déportées racontent une tout autre mémoire. Celle de Femmes engagées contre un Ordre barbare, pas seulement comme mères, ou épouses/ filles / sœurs, mais comme des êtres libres de toute tutelle, majeurs, même à cette époque où l’Etat français ne leur avait pas encore octroyé le droit de vote, où elles n’étaient pas considérées comme des citoyennes à part entière.
A l’heure où les Droits des Femmes sont toujours niés ou remis en question dans de nombreux pays, et où la Corse est secouée par des vents mauvais, oui, il fallait plus que jamais rappeler le souvenir de ces Combattantes de la Liberté, si oubliées des Commémorations insulaires de 1943 et de 1945. Il fallait rendre publiquement hommage à ces Femmes de l’Ombre, qui ont lutté contre le fascisme, celui de l’Occupant, mais également celui de l’Etat français pétainiste.
Merci à Jean-Guy Talamoni et Gilles Simeoni d’avoir remis ces Résistantes déportées au cœur du débat, ce 8 Mars, dans cette Assemblée où bat le pouls de la démocratie corse.
Jackie Poggioli